Archives de Tag: familles

Troubles du spectre de l’autisme : suivre une famille, en tant que médecin généraliste

Suivre une famille, s’assurer consultation après consultation qu’un bébé puis un petit enfant se développe harmonieusement d’un point de vue neurologique et psychique, être à l’écoute des inquiétudes des parents sont au cœur de mon activité de médecin généraliste.

Il s’agit notamment de faire la part des choses entre les inquiétudes sans fondement de tout parent quant à son enfant et les signes d’alerte qu’ils sont le plus souvent les premiers à ressentir.

Même – et surtout- quand ils sont minimes ces signes d’alerte doivent être pris en compte par le médecin. Bien que cela demande un peu de temps et beaucoup d’écoute, c’est notre rôle.

En particulier, c’est au cours de cette période de développement que peuvent commencer à se manifester des troubles comme les TSA, troubles du spectre de l’autisme : une inquiétude récurrente des parents.

Repérer ces troubles et leurs évolutions dans le temps est mon quotidien. D’autant plus que le médecin est dépositaire de la confiance des parents et a l’occasion de consulter régulièrement les bébés et les petits enfants.

Lorsqu’un trouble est repéré, il faut à la fois accompagner les parents, annoncer objectivement et avec empathie la nécessité d’explorer la situation, réaliser des examens, demander des avis. L’équilibre est difficile car, dans le même temps, il ne faut pas céder à l’envie de rassurer ou de préserver les parents (et soi-même) d’un diagnostic difficile. Il ne faut pas, non plus, s’engager dans une spirale d’avis ou d’examens qui –quel que soit le résultat- marqueront à jamais une famille.

Ces familles sont en demande d’accompagnement, de disponibilité et d’écoute. Même si je n’ai pas réponse à tout, encore faut-il leur fournir l’espace pour que toutes leurs questions puissent s’exprimer et que je puisse, de mon côté, assumer et expliquer mon absence de réponse.

Alors que l’accompagnement dans les TSA est de longue durée, avec des séquences plus acceptables pour certaines, difficiles pour d’autres, ma mission de médecin généraliste est d’être là en tant que de besoin, de combiner disponibilité et proximité. Il s’agit aussi de faire appel à mon réseau de correspondants, d’établissements et aussi de démarches à conseiller.

Médecin généraliste, je suis l’acteur essentiel du parcours de soin de chaque malade qu’il s’agisse de donner des soins, ou de mobiliser d’autres intervenants au bon moment.

 

Martial Olivier-Koehret

17 février 2017

Tagué , , ,