Saint-Sauveur : détecter la maladie de Parkinson

ESTREPUBLICAINLOGOLe médecin luxovien Martial Olivier-Koehret évoquera la maladie de Parkinson, devant le public de l’Université populaire mardi 8 mars.

 

04/03/2016 à 10:34, actualisé à 12:01

« Il y a des images qui collent à la maladie de Parkinson. Les tremblements, par exemple. Mais ce n’est pas le signe principal. Le signe principal, c’est la raideur. Ce qui fait que quand ces patients tombent, ils ont un mal fou à se relever » explique le docteur Martial Olivier-Koehret.

Il animera le 8 mars devant le public de l’université populaire de Luxeuil Saint-Sauveur, une conférence centrée sur la maladie de Parkinson. « À la suite de la conférence centrée sur la maladie d’Alzheimer, il y a eu une grosse demande. Cette demande est cohérente. Parkinson, c’est la deuxième pathologie neuro-dégénérative » commente le médecin luxovien. 150 000 malades en France. « Cela touche 1 % de la population de plus de 60 ans et 2 % au-delà de 70 ans. L’âge moyen de diagnostic, aujourd’hui, c’est 55 ans » livre-t-il. Elle ne se guérit pas. Mais un patient peut vivre longtemps sous traitement. « Pour quelqu’un de 45 ans, ça peut durer trente ans avec la maladie » rassure Martial Olivier-Koehret, soucieux de « donner de l’espoir » aux patients.

« Dans notre langage, on parle d’ailleurs de lune de miel au premier stade. Parce qu’avec les médicaments, il n’y a quasiment pas de problème. Les patients continuent d’avoir une vie sociale. On a même des expériences de gens qui ont passé des thèses. Elle n’est pas synonyme de fin de vie » raconte-t-il.

Il ne cache pourtant pas que les dernières années de vie restent comme pour la maladie d’Alzheimer, éprouvantes. Notamment pour l’entourage d’un malade. « Le quotidien des aidants est dur » sait-il, par expérience.

Pour la MSA, les agriculteurs qui ont été exposés pendant dix ans sont reconnus au titre d’une maladie professionnelle

Parler de la maladie de Parkinson, c’est pour le médecin qu’il est ouvrir la porte à des débats citoyens. De ceux qui servent à définir la politique de santé d’un pays. La question des aidants est au centre de ce débat.

« C’est proche de ce que l’on connaît pour Alzheimer dans l’organisation. Tout retombe sur le conjoint. Parce qu’on manque d’établissements d’accueil. Il y a une grosse disparité départementale » fait-il comprendre. Et cette disparité dépend parfois du dynamisme d’associations comme France Parkinson. « Pour les gens touchés, s’investir dans l’associatif, cela prend du sens », réagit le praticien qui se réjouit que ces associations portent ces questions d’organisation auprès des pouvoirs publics.

L’autre sujet qui concerne toute la société, c’est aussi le fait que le développement de la maladie de Parkinson soit « officiellement rattachée aux pesticides. » souligne Martial Olivier-Koehret qui abordera cet angle devant le public de l’université populaire. « Pour la MSA, les agriculteurs qui ont été exposés pendant dix ans sont reconnus au titre d’une maladie professionnelle. « Il y a de plus en plus d’études autour des pesticides. De ce que l’on mange.» Les épandages massifs jouent dans le fait qu’on la diagnostique de plus en plus tôt, en âge. «Mais il n’y a pas que ce biais des épandages, les pesticides qu’on utilise dans notre jardin comptent aussi. On n’en est qu’au début de la connaissance sur ces questions. C’est la même chose pour le cancer de la vessie » compare-t-il. Et par souci de vérité, il confirme que le tabac et le café ont étonnamment un rôle protecteur en ce qui concerne la maladie de Parkinson. « On apporte un éclairage au public. C’est passionnant » se livre encore le médecin.

La maladie de Parkinson, conférence le 8 mars à 19 h 30, maison des associations de Saint-Sauveur.

Olivier BOURAS

retrouvez cet article sur http://www.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2016/03/04/saint-sauveur-la-maladie-de-parkinson-par-martial-olivier-koehret

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :