Comment se mettre la jeunesse à dos… et marcher sur la tête

Le CNOM essaie de revenir dans le débat.

Mais inutile de braquer les jeunes, la décision est prise ailleurs.

L’avenant à la convention médicale sur la démographie qui limitera les installations dans certaines zones est déjà écrit.

Les clientèles dans ces zones urbaines vont reprendre de la valeur.

Les syndicats peuplés de vieux syndicalistes aux cheveux blancs qui ont déjà transféré le déficit des retraites aux jeunes générations, signeront des deux mains de nouvelles contraintes pour les autres.

Reste à espérer que les syndicats médicaux s’engagent par écrit à n’accepter aucune contrainte dans la convention.

Les jeunes seraient avisés de l’exiger, sinon la trahison sera déjà écrite.

C’est pourtant simple : les jeunes professionnels de santé ont choisi ce métier et fait de longues et difficiles études pour y parvenir. Il suffit de rentre ce métier attractif et d’écouter leurs attentes.

Plutôt que s ‘essuyer les pieds sur leur dos pour faire oublier l’échec des  responsables syndicaux, prenons le pari de l’avenir et décidons que toutes les dispositions seront négociées et signées par ceux qui sont concernés avant tous les autres: les jeunes médecins.

Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :